Petites chroniques du Tour (13) – « Bien sûr, c’est lui qui va gagner »

1 Comment 11 Views

lance13QUE dit-on de Lance en ce bon pays de France ? On dit que l’on « continue d’y croire, et que, bien sûr, c’est lui qui va gagner ».

Ce sont Christy et Lisa qui le disent. La première a 34 ans et vient de San Diego. La seconde a 19 ans et habite Seattle. Elle sont venues pour Lance, et pour personne d’autre. Il faut les voir s’animer quand il passe : on dirait des pom-pom girls. Elle s’ébrouent et poussent de grands cris stridents, agitent des maillots jaunes, clament les inévitables « Lance !, Lance ! » en sautillant.

Christy arrive à faire tout ça sans lâcher le caméscope pointé sur Lance. C’est fort. Cela fera sûrement de belles images qu’elle pourra montrer à ses amis quand elle rentrera à San Diego. Qu’elle pourra surtout montrer à son fils, car il fait du vélo, qui « est un bon sport », selon Christy. Lance, il n’y a pas à dire, est un bon modèle « pour les kids, parce qu’il est courageux et discipliné ».

Lui ne les voit pas toujours. Christy et Lisa n’ont pas encore obtenu d’autographe du quadruple vainqueur du Tour qui peine tant à devenir quintuple. Mais samedi, au sommet de la première étape des Pyrénées, au-dessus de Toulouse, Lance les a saluées. Oh, de loin ! De très loin, même. Il s’est installé dans un hélicoptère pour rejoindre le beau car bleu et gris qui l’attendait en bas. Il avait peut-être besoin de réconfort, Lance. De preuves d’affection, qui sait ? Dans les lacets abrupts qu’il avait empruntés, l’Américain venait de faire l’amère expérience de la dérive des sentiments. Il aurait dû le savoir, Lance, que les penchants du peloton sont versatiles. Pourquoi donc, si dociles et déférents hier, étaient-ils subitement devenus si nombreux à vouloir lui chiper son beau tricot ? Allez savoir.

Alors ça devait lui faire chaud au coeur ces deux pom-pom girls sautillantes sur un terre-plein poussiéreux. L’homme, d’ordinaire avare, leur fit un petit signe de la main au moment du décollage. Christy et Lisa ont à peine pu distinguer le signe de Lance, vu qu’elles étaient retenues à distance du « quadruple » par un cordon de policiers, et que le « quadruple » lui-même était difficile à distinguer – de loin – de ses gardes du corps. En partant, l’hélicoptère a projeté sur Christy et Lisa de la poussière et des graviers. Mais elles continuent d’y « croire, à Lance, qui bien sûr va gagner ». Voilà ce que l’on dit, ce que l’on dit de Lance, en ce bon pays de France. (Publié dans Le Monde du 22 juillet 2003).

Olivier Zilbertin


About the author

Related Articles

1 Comment

  1. blogOZ.fr » BlogOz.fr, le seul blog qui OZe, se met à l’heure du Tour de France.

    […] Petites chroniques du Tour (1): « Il faut en profiter, on ne le reverra sans doute jamais d’aussi près» Petites chroniques du Tour (2): « Tous les autres, ils signent, mais pas lui  » Petites chroniques du Tour (3) – « In Lance we trust », clament les tee-shirts Petites chroniques du Tour (4) – « Son vélo, c’est 10 000 euros au bas mot » Petites chroniques du Tour (5) – « Pour une fois qu’on ne vient pas pour Lance » Petites chroniques du Tour (6) – « On n’est pas une équipe comme les autres » Petites chroniques du Tour (7) – « Lance is God », comme un Post-it sur les Grandes Rousses Petites chroniques du Tour (8) – « Lance, il nous aide à vendre des sols dans le monde entier» Petites chroniques du Tour (9) – « Depuis que Lance est en jaune, je suis en rupture de stock » Petites chroniques du Tour (10) – « Lance, en parlant de sa maladie, a brisé un tabou » Petites chroniques du Tour (11) – « Maintenant, Lance regarde les photographes » Petites chroniques du Tour (12) – « Lance, je l’ai eu au Tour de la Sarthe » Petites chroniques du Tour (13) – « Bien sûr, c’est lui qui va gagner » […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

Archives
Catégories
Mon facebook
Score social
Tags
Mon premier rôle
Publicité

Téléchargez cettes vidéos avec
ce video downloader
Mon hymne (tenir….)
Mon guide
51VESPSH6DL._