Petites chroniques du Tour (10) – « Lance, en parlant de sa maladie, a brisé un tabou »

1 Comment 72 Views

lance-10QUE DIT-ON de Lance en ce bon pays de France ? On dit qu’ « ici on l’a surtout connu champion ». C’est une journaliste américaine qui le dit. Alors qu’en Amérique, là-bas, on n’a pas attendu qu’il gagne une main – oups ! pas encore – de Tours de France pour l’élever au rang de brave parmi les braves. C’est que Lance Armstrong, dans son pays, a « brisé un tabou », estime la journaliste Bonnie Desimone, du Chicago Tribune. Il a parlé d’un sujet que nulle part on n’aborde avec simplicité, et peut-être encore un peu moins aux Etats-Unis qu’ailleurs.

Sans faux-semblants, sans pudeur, Armstrong, quand il n’était pas encore Lance, a évoqué dans les médias ce cancer qui le rongeait, ce cancer des testicules. « Un sujet éminemment difficile. »

Alors, là-bas, en Amérique, on a commencé à l’aimer bien avant qu’il ne devienne ce champion que l’on connaît, nous, ici, en ces routes du Tour de France. « Parce que chaque famille américaine connaît un proche qui souffre d’un cancer, et que chacun a donc pu s’identifier à lui », avance la journaliste. Soit.

C’est vrai que l’on a quelque mal, ici, à imaginer Lance Armstrong tombant le masque, se confiant, parlant de lui, franchissant même les frontières de l’intime. A ce que l’on sait de lui – et l’on sait bien peu justement – en tout cas. Ses relations avec la presse restent plus des contraintes. Il a donné une conférence le jeudi 3 juillet, à l’avant-veille du prologue, dans une halle froide du parc des expositions de la Porte de Versailles. Glaciale, sur le fond. Son entourage avait déjà fait savoir que ses interventions se limiteraient au plus strict minimum. C’est le « media relations » de l’US Postal qui transmet aux rares confidents les arides paroles quotidiennes.

Lorsqu’il a revêtu le maillot jaune, le dimanche 13 juillet, à l’Alpe-d’Huez, Lance Armstrong n’a pu que se conformer au règlement du Tour de France, et se présenter de nouveau devant la presse. Il devait récidiver, en ce mercredi 16 juillet de repos. Il a simplement fait savoir qu’il avait chaud, qu’il était un peu agacé et que ce rendez-vous, du coup, serait remis à une date ultérieure.

« Et, pourtant, il fait des efforts pour faire oublier que les photographes lui avaient décerné le « Prix Citron » [décerné au coureur le moins sympathique] il y a deux ans. » Voilà ce que l’on dit, ce que l’on dit de Lance en ce bon pays de France. (Publié dans Le Monde du 18 juillet 2003)

Olivier Zilbertin.


About the author

Related Articles

1 Comment

  1. blogOZ.fr » BlogOz.fr, le seul blog qui OZe, se met à l’heure du Tour de France.

    […] Durant trois semaines, blogOZ.fr se met à l’heure du Tour, en publiant (presque) tous les jours une petite chronique. La reprise de celles qu j’ai écrites en 2003 année où j’ai suivi la course pour le compte du Monde. J’avais déjà couvert l’événement pour La Croix, en 1988, soit quinze ans plus tôt. Quotidiennement, outre un portrait, un récit ou une enquête, j’ai donc envoyé depuis les routes de France ces petites chroniques, que je remets dans l’ordre chronologique. En 2003, la grande question était de savoir si oui ou non Lance Armstrong, vainqueur des quatre éditions précédentes, allait réussir une cinquième levée, rejoignant ainsi Jacques Anquetil, Eddy Merckx, et Bernard Hinault. Je suivais donc Lance Armstrong au jour le jour… Comme je n’avais aucune entrée particulière, je décidai donc de m”installer le matin au départ, et le soir à l’arrivée, près du bus de son équipe, l’US Postal à l’époque, et d’écouter, de regarder, de sentir. Petites chroniques du Tour (1): « Il faut en profiter, on ne le reverra sans doute jamais d’aussi près» Petites chroniques du Tour (2): « Tous les autres, ils signent, mais pas lui  » Petites chroniques du Tour (3) – « In Lance we trust », clament les tee-shirts Petites chroniques du Tour (4) – « Son vélo, c’est 10 000 euros au bas mot » Petites chroniques du Tour (5) – « Pour une fois qu’on ne vient pas pour Lance » Petites chroniques du Tour (6) – « On n’est pas une équipe comme les autres » Petites chroniques du Tour (7) – « Lance is God », comme un Post-it sur les Grandes Rousses Petites chroniques du Tour (8) – « Lance, il nous aide à vendre des sols dans le monde entier» Petites chroniques du Tour (9) – « Depuis que Lance est en jaune, je suis en rupture de stock » Petites chroniques du Tour (10) – « Lance, en parlant de sa maladie, a brisé un tabou » […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

Archives
Catégories
Mon facebook
Score social
Tags
Mon premier rôle
Publicité

Téléchargez cettes vidéos avec
ce video downloader
Mon hymne (tenir….)
Mon guide
51VESPSH6DL._