Natation: ce qu’il faut retenir après les performances de Alain Bernard.

No Comment 63 Views
  • Son record du 100 m:
    bernard_record_re.jpgLe record du monde du 100 m nage libre – l’un des plus prestigieux dans l’univers du sport avec son équivalent sur les pistes d’athlétisme – tenait depuis huit ans. Il était la propriété du Néerlandais Pieter Van den Hoogenband (dit VDH), en 48s. 84. Le Français a donc amélioré – en deux fois – le précédent record de… 34 centièmes de secondes, lui qui n’était jamais passé sous la barre des 48 secondes auparavant (sa meilleure performance avant Eindhoven: 48s.12, soit une amélioration proprement vertigineuse de 62 centièmes). Pour autant, ce record du monde n’a pas toujours progressé par sauts de puce. Entre les 48.21 du Russe Alexandre Popov en 1994, et les 48.18 de l’Australien Michael Klim aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000, il n’a certes évolué que de 3 centièmes en six ans. Durant les six années précédentes, de Matt Biondi en 88 à Popov en 94, il avait gagné 21 centièmes… Soit 24 centièmes en douze ans… Mais il n’a fallu que trois jours à VDH pour lui faire perdre d’un seul coup d’un seul 34 centièmes, et reprendre en 47.84 le record à Klim.
    On pourrait donc s’amuser à comparer: VDH a fait perdre 34 centièmes en trois jours au record du monde et en une seule course; Alain Bernard a dû s’y prendre à deux reprises pour la même progression en huit ans.
  • Son envergure:
    On met en avant l’incroyable atout physique dont bénéficie le nageur français pour expliquer ses performances. Soit. Il dispose en effet d’un gabarit exceptionnel. 1,96 m c’est une chose, mais surtout, ce qui est encore plus important pour un nageur, d’une envergure de 2,05 m. C’est en effet impressionnant, mais loin d’être nouveau dans les bassins. Rappelons que le nageur Allemand Michael Gross, dit l’Albatros et pour cause, mesurait 2,01 m pour une envergure de 2,11m!…
  • Son maillot:
    Le « LZR Racer » est signé Speedo . Il a été présenté officiellement le 12 février 2008. Une semaine plus tard, trois records du monde avaient déjà été améliorés par des nageurs ou des nageuses qui portaient ce nouveau maillot: l’Australien Eamon Sullivan sur 50 m nage libre (21s.56), l’Américaine Natalie Coughlin sur 100 m dos (59s.21) et la Zimbabwéenne Kirsty Coventry sur 200 m dos (2mn. 06s. 39). Un mois plus tard, le nombre de records du racer.JPGMonde battus par ce nouveau maillot est déjà porté à neuf! Dont trois par Alain Bernard. Les trois autres l’ont été par des nageuses autraliennes, ce week-end, à l’occasion des sélections olympiques de leur pays: Emily Seebohm (27s.95 sur 50 m dos), Sophie Edington (27s.67 sur la même distance), et Stephanie Rice (4mn 31s. 46) sur 400 m 4 nages.
    Cela peut n’être que le fruit du hasard. Ou pas. Cette nouvelle combinaison comporterait un élément stabilisateur au niveau du bassin qui favoriserait la flottabilité. Ce maillot fait en tout cas polémique, au moment ou Nike fait le forcing pour tenter de s’imposer dans des disciplines où il n’est pas encore bien implanté (lire à ce sujet, sur mon blog sportinfos, omnisport qui mal y pense: 800.000 euros le maillot de Laure Manaudou). Il est d’ailleurs assez instructif d’entendre à ce propos des sportifs, d’ordinaire si bien éduqués à citer leur sponsor et à leur jurer fidélité, et à les remercier pour leurs contributions inégalables à leurs performances, s’empresser cette fois de déclarer qu’ils porteront en priorité le maillot qui a une chance de les faire gagner. Il y a des procès pour ruptures abusives de contrat dans l’air. Sauf si la Fédération Internationale de Natation (la Fina, site en anglais) décidait finalement d’interdire ces maillots. En toutcas, même au sein de l’équipe de France, il commence à avoir du rififi: il y a ceux qui l’ont, et ceux qui ne l’ont pas et qui râlent, ainsi que l’a reconnu le directeur technique nationale (DTN) de la natation française, Claude Fauquet, selon des déclarations trouvées ici et là sur internet (merci à Yahoo, Orange, Lequipe, Google et les autres… ) :  » Certains estiment qu’ils ne sont pas au même niveau que d’autres par rapport à cet équipement. Moi, je ne peux pas le démontrer. Ce sentiment commence à se faire jour. C’est pour moi un élément perturbant dans la préparation national. Devant ce vide d’informations, tous les fantasmes sont possibles ». La marque n’avait en tout cas manifestement pas prévu les performances de Alain Bernard ce week-end à Eindhoven, si l’on en croit du moins son site web: http://blogoz.fr/?p=55
  • Les performances de la natation française:
    Au delà des performances de Alain Bernard, qui sont presque parvenues à éclipser celles de Laure Manaudou, je pense qu’il ne serait pas totalement inintéressant de tenter de comprendre comment en quelques années la natationmichael-phelps-sa-nouvelle-combinaison.jpg française est devenue aussi performante, alors qu’elle devait se contenter jusque là des performances isolées d’une Catherine Plewinski par ci ou d’un Stéphane Caron par là, certes capables de viser un podium européen, ou mondial par beau temps, mais surement pas de battre trois records du monde en un week-end et de se présenter en favori olympique. Il est bonn de rappeler que l’équipe de France a quitté Eindhoven avec douze médailles dont cinq en or (Bernard sur 50 mètres et 100 mètres, Manaudou sur 200 m dos, Mongel sur 200 m papillon et le quatuor Manaudou, Balmy, Lazare et Popchanka sur le relais 4×200 m).

About the author

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

Archives
Catégories
Mon facebook
Score social
Tags
Mon premier rôle
Publicité

Téléchargez cettes vidéos avec
ce video downloader
Mon hymne (tenir….)
Mon guide
51VESPSH6DL._