Mediapart propose de swinguer avec Edwy Plenel.

No Comment 13 Views

Pour la fête de la musique, samedi dernier 21 juin, Médiapart a organisé une soirée porte ouverte à l’intention de ses abonnés (7200 selon les derniers chiffres fournis par Edwy Plenel). Sur le site d’où part l’info, comme le dit grosso modo son slogan publicitaire, on peut visionner une courte séquence vidéo, un résumé de ce rendez-vous, sur la colonne de droite de la page d’accueil des dernières éditions, sous le titre « swinguons avec Edwy ». Pour ceux qui ne trouveraient pas, le film est ci-dessous:

Fete de la musique Mediapart
Vidéo envoyée par Mediapartcrédit : www.mediapart.fr / Jordan PouilleJe profite de l’occasion pour constater que dans la même colonne de droite figure désormais un plus grand nombre de sources gratuites et accessibles à tous… Est-ce nouveau, est-ce moi qui n’avais pas bien vu?
image-1_0_0.pngSignalons en tout cas notamment en ce soir où l’Allemagne vient de se qualifier pour la finale de l’Euro de football aux dépens de la Turquie (3-2), un article suivi de contributions variées et très intéressantes sur les rapports entre les deux pays, sur la composition melting-pot du Onze germanique, etc… à l’adresse suivante: Soirée bière-kebab à Berlin. Comme quoi, cela a du bon parfois aussi l’information qui circule librement. Passons.L’essentiel n’est pas là. Si vous regardez et écoutez attentivement la vidéo, vous pourrez sans doute constater qu’elle donne deux informations de valeurs très inégales. La première, c’est que Edwy Plenel ne sait pas danser, ce qui n’est pas grave, mais qu’il n’hésite pas à payer de sa personne pour mettre de l’ambiance. Sympa. Bravo.La deuxième information, c’est encore d’Edwy Plenel qu’elle provient. Si l’on a bien entendu du moins, il dit en substance: la leçon de la dernière campagne de parrainage que l’on retient, c’est qu’il y a eu plus de 2000 parrainages acceptés!!!swinguons-avec-edwy.JPG

On croit comprendre, selon les éléments dont on dispose pour comprendre en tout cas, que l’orateur s’exprime plutôt avec l’accent de la victoire, sinon du triomphe. 2000 parrainages acceptés! C’est quoi, un parrainage accepté? On croit deviner: un parrainage accepté, c’est un internaute qui a reçu par courriel, d’un ami ou d’une connaissance abonné à Médiapart, l’invitation à cliquer sur un lien, pour accéder durant une période relativement courte (du 23 mai- date du lancement de la campagne de recrutement lancée par Médiapart au 10 juin). Et qu’il a cliqué! On ne sait pas bien ce qu’il a fait d’autre… A priori en tout cas, si cet internaute avait transformé cette acceptation de parrainage en abonnement, on imagine qu’Edwy Plenel n’aurait pas manqué d’évoquer les 2000 abonnés, plutôt que les 2000 parrainages acceptés. On peut même parier que si l’ancien directeur de la rédaction du monde n’a que ce pauvre chiffre à donner en pâture, c’est que vraiment la campagne de parrainage est en sacré fiasco.
J’ai déjà évoqué par ailleurs, ici dans différents billets, ce que m’inspire la campagne de bandeau et bannières – un pavé de mots pas très explicites qui vous renvoie direct sur un bulletin d’abonnement sans autre forme d’explication. On rappelle que selon le petit mot envoyé au lancement de la campagne par Edwy Plenel, le site cherchait à recruter « idéalement » 7000 nouveaux abonnés durant l’été.


About the author

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

Archives
Catégories
Mon facebook
Score social
Tags
Mon premier rôle
Publicité

Téléchargez cettes vidéos avec
ce video downloader
Mon hymne (tenir….)
Mon guide
51VESPSH6DL._